Les bases de l’accompagnement

Un chemin doux, progressif et profond pour inspirer plaisir et joie dans ton corps et dans ton être.

Je t’accompagne sur le chemin du sentir, à te détendre dans ton corps, à l’apprécier et à l’aimer tel qu’il est, à demander et recevoir ce que tu souhaites profondément. Je te soutiens dans l’exploration de tes sensations, ton plaisir, ta sensualité et tes désirs.

On ouvre ensemble un espace où tout est bienvenu – tout ce que tu es, tout ce que tu vis : tes mots, ton intimité, tes sons, tes mouvements, tes émotions, ton histoire, tes doutes, tes prises de conscience…

Je pars du principe que ton corps s’oriente vers la santé et le plaisir; tout comme une plante qui s’oriente continuellement vers le soleil.
Je reconnais que nous sommes conçu-e-s pour nous sentir équilibré-e-s et intègres, pour expérimenter le plaisir et la connexion… que la capacité à sentir du plaisir est une fonction évolutive primordiale. Je reconnais que tout comportement auto-destructeur, symptôme ou croyance est une réponse logique à une expérience répétée de manque de sécurité et connexion.

L’accompagnement se fonde sur les 6 piliers suivants :

L’éducation sensuelle et sexuelle

Nous co-créons un espace-temps sécurisé pour apprendre à mieux connaître ton corps, tes zones de plaisirs, ton anatomie et ouvrir ainsi les possibles.

L’approche somatique

Depuis et par le corps, le travail se fait à l’écoute et au rythme de tes sensations et ressentis ; en accordant une pleine confiance à l’intelligence de ton corps.

Un coaching soutenant

L’accompagnement se dessine selon tes intentions et tes objectifs. Tu es l’expert-e de ta vie, de ton corps, de ton plaisir, de ta sensualité, de ta sexualité. Tu guides les séances, avec mon soutien. Mon rôle est de t’aider à te connecter à ton «moi authentique », et à exprimer tout ton potentiel.

Le consentement

La démarche propose des explorations guidées valorisant la verbalisation de tes envies/conforts/inconforts face aux différents touchers. Ceci te soutient pour sentir, valoriser et exprimer tes demandes, tes besoins, tes «oui», «non» et «peut-être».

Le Bodywork (toucher/massage)

A ta demande et lorsque cela peut soutenir tes objectifs d’apprentissage, nous invitons du “bodywork” dans les séances. Grâce au toucher, tu peux développer la présence et la conscience de ton corps, et apprendre à laisser ton corps devenir plus vivant, plus «habité».

Un accompagnement informé sur les traumas

Il s’agit d’un processus corporel complet qui peut, à l’occasion, être inconfortable. Nos souvenirs et nos émotions peuvent être stockés dans le corps. Travailler avec le corps peut susciter de fortes réactions. Je comprends ce qu’est un traumatisme d’un point de vue neurologique ; je peux identifier ce à quoi il ressemble dans le corps et j’ai les ressources nécessaires pour co-réguler une autre personne qui subit l’intensité d’une réponse à un traumatisme. Je travaille avec la théorie polyvagale du système nerveux.

Le contenu d’une séance

Une séance est un espace contenant et sécurisé pour explorer ton plaisir, ta sexualité, ta sensualité.
C’est une occasion unique de soin et de reconnaissance pour toi-même. Ma priorité est ta sécurité physique, émotionnelle, spirituelle.

Une séance comprend toujours : des temps de partage de ce que tu vis, des moments de centrage corporel (respiration, méditation, mouvement), un espace de pratique dont le contenu est co-créé avec toi (en fonction de tes intentions), un temps d’intégration.

Les séances s’inscrivent dans un modèle de coaching :

  • Le-la cliente-e est l’expert-e du contenu. Je suis facilitateur et expert du processus.
  • Le-la cliente-e est là pour apprendre, se relier à sa propre sagesse
  • L’intention est de changer des façons d’être (connaissances, comportements, croyances)
  • L’accompagnement est adaptatif et co-créatif

Je suis également parfois dans la posture d’éducateur, pour transmettre des savoirs (sur le système nerveux, l’anatomie, la sexualité…) et ouvrir des possibles.

Foire Aux Questions

Pourquoi consulter ?

Ta sexualité contient un potentiel profond de joie, bien au-delà de la chambre à coucher. Libérer ta sexualité, ta sensualité, ton plaisir et le rapport à ton corps peut impacter profondément ta présence au monde, ton quotidien. 

L’accompagnement peut servir des intentions très diverses, amples ou précises, comme par exemple :

  • Un désir de ressentir davantage, d’habiter pleinement ton corps et accepter profondément ton moi érotique, innocent et authentique.
  • Apprendre le consentement, les limites et la façon de recevoir du toucher et de toucher les autres, en travaillant notamment avec la roue du consentement de Betty Martin.
  • Connecter ta tête, ton cœur et ton corps, faire confiance à l’intelligence de ton corps
  • Apprendre l’anatomie de ton plaisir et de ton excitation
  • Aborder des difficultés dans ta sexualité : rapports sexuels douloureux, éjaculation prématurée, problèmes liés à l’orgasme, perte de désir sexuel, troubles d’érection, etc.
  • Explorer ton être érotique, ton identité sexuelle
  • Accepter et aimer ton corps tel qu’il est
  • Renouer avec ta sexualité après une opération ou un accouchement
  • Apprendre à te donner du plaisir à toi-même, en pleine conscience
  • Explorer de nouveaux horizons dans ta sexualité : orgasmes prolongés, éjaculation féminine, plaisir prostatique, sexe anal, etc.
  • Apprendre à communiquer tes besoins et tes désirs
  • Remédier des douleurs pelviennes chroniques
  • Aborder une dépendance à la pornographie
  • Remédier des tissus cicatriciels – découverte des sensations et création de nouvelles voies neuronales après un accouchement, un changement de sexe ou une autre intervention chirurgicale.

Que se passe-t-il dans une première séance ?

Avant toute première séance, nous planifierons un appel gratuit ou une visio pour faire connaissance, échanger sur ce qui t’habite et la manière dont je peux t‘accompagner. Si travailler ensemble est pertinent, nous planifierons notre première séance et je t’enverrai un formulaire à remplir avant celle-ci. 

La première séance est l’occasion de faire connaissance en personne et de commencer à construire le cadre dans lequel nous allons travailler. Nous explorerons quelques exercices somatiques autour du consentement, de la communication et des limites, qui nous aideront à créer notre relation de travail. Sauf exception, il n’y a pas de contact érotique pendant cette séance et tu resteras entièrement habillé-e. Il est important de prendre le temps d’établir notre connexion et de créer la sécurité nécessaire à l’exploration de tes intentions. 

Une fois que nous avons établi notre connexion de travail, nous pouvons avancer au rythme qui te convient.

Combien de séances sont recommandées ?

Certaines personnes trouvent qu’une courte série de séances est le plus bénéfique ; d’autres préfèrent des séances régulières pendant des mois, voire des années, en particulier si ils-elles font face à des habitudes ancrées ou à des réactions traumatiques. Le nombre de séances dépend de nombreux facteurs, notamment de tes objectifs d’apprentissage, de ton rythme, tes pratiques…

Nos habitudes sont une accumulation d’années de pratique. Pour changer les habitudes (ce qui revient à resculpter ton système nerveux), une pratique régulière au fil du temps est essentielle. Pour ce faire, il est recommandé de suivre une série de séances régulières, hebdomadaires, bimensuelles ou mensuelles. 

Je te proposerai également des pratiques à réaliser chez toi afin de donner une continuité à l’apprentissage, et l’ancrer dans ton quotidien.

Puis-je suivre des séances de coaching tout en consultant un-e thérapeute?

Oui. Les séances peuvent parfois fonctionner très bien en complément d’une psychothérapie. Si tu le souhaites, je peux être en lien avec ton-ta thérapeute.

Que veut dire “accompagnement informé sur les traumas” ?

Le mot « traumatisme » a été utilisé dans le monde entier de manière très variée, ce qui entraîne parfois des malentendus entre les praticien-ne-s. Le traumatisme auquel nous faisons référence ici est celui qui se produit lorsqu’il y a eu un changement adaptatif du système neurologique et nerveux en réponse à un événement terrifiant, ou à une série d’événements terrifiants, et en réponse au sens que la personne qui les a vécus leur associe. 

Une accompagnement informé sur le trauma signifie que le-la praticien-ne : 

  • Comprends ce qu’est un traumatisme d’un point de vue neurologique, peut identifier ce à quoi il ressemble dans le corps et a les ressources nécessaires pour co-réguler une autre personne qui subit l’intensité d’une réponse à un traumatisme.
  • Prend en considération la façon dont une personne ayant subi un traumatisme pas encore résolu dans son corps peut se sentir en sa présence, dans son cabinet et à son contact. 
  • Modifie ses comportements, son lieu de travail, ses processus et ses protocoles en fonction de ses observations et des commentaires de ses clients.
  • Crée un espace et a une façon de pratiquer où il-elle est éminemment attentif-ve et sensible aux nombreuses façons dont les traumatismes se manifestent et peuvent être déclenchés. 
  • Sait repérer les effets des traumatismes dans le corps humain, et évaluer quand un-e client-e est en détresse aiguë et a besoin d’un soutien professionnel plus spécifique.
  • Est informé des informations de base concernant les traumatismes, leurs symptômes, leurs déclencheurs et leurs traitements, et se tient au courant des dernières recherches à ce sujet. 
  • Travaille avec souplesse et adaptabilité, conscient des multiples façons dont un corps traumatisé réagit, instant après instant, à son environnement. 
  • A pris soin de connaître et de dénouer ses propres traumatismes non résolus afin qu’ils n’entravent pas consciemment sa capacité à maintenir la sécurité,les limites et sa présence avec tous-tes les client-e-s qui placent leur corps et leur âme entre ses mains.
  • Est en lien avec des pair-e-s et mentors. Le traitement des traumas est un domaine pionnier et audacieux. Il est possible, dans ce travail, de rencontrer ses propres zones d’ombre et celles de ses client-e-s. Il incombe aux praticien-ne-s de créer et de maintenir des groupes réguliers de supervision par des pair-e-s/mentors.

Est-ce que je dois être nu-e pendant les séances ?

 Non.

La nudité peut être invitée en séances, si elle soutient tes intentions. L’accent est toujours mis sur ton expérience. Tu as toujours le choix et ton niveau de confort est le plus important. Les séances peuvent être entièrement habillées si tu le souhaites. D’ailleurs, en général, la plupart des séances le sont.

Je reste habillé dans toutes les séances.

Est-ce que les séances ne traitent que de sexualité ?

Non. Cette pratique t’amène à une plus grande présence à toi, ton corps, ton être, dans tous les domaines de ta vie. La sexualité peut être un endroit où tes difficultés apparaissent de manière flagrante ; comme par exemple comment savoir ce que tu veux, comment demander ce que tu veux, ou comment être plus spontané-e. Les pratiques de pleine conscience augmentent ta capacité d’empathie envers toi-même, envers les autres et envers tous les aspects de ta vie.

Est-ce que je (client-e) peux te toucher (coach) durant une séance ?

Non, sauf exception détaillée ci-dessous.

Mon cadre éthique est clair :

  • Je reste toujours habillé pendant les séances et le toucher est à sens unique – de moi vers toi.
  • Une exception est faite lorsque j’enseigne la « Roue du consentement » de Betty Martin ». Dans le cadre d’un exercice, le toucher peut être à double sens. Dans ce contexte, nous sommes habillé-e-s et le toucher n’implique pas de zones érotiques.

Recevoir un toucher à sens unique pendant les séances te donne l’occasion de te concentrer complètement sur ton propre corps en tant que source de plaisir et d’érotisme, de ressentir le type de toucher que tu souhaites, d’apprendre à communiquer tes désirs et tes besoins.

Que veut dire “habiter pleinement son corps” (embodiment, en anglais) ?

Extrait traduit de Philip Shepherd, embodiedpresent.com

“L’embodiment ne consiste pas à s’asseoir dans ta tête et à prêter attention à la partie de toi que nous appelons le corps – il s’agit d’habiter pleinement l’intelligence de ton corps et de t’accorder au monde à travers lui. Il s’agit d’écouter le monde à travers ton corps, de ressentir le monde à travers ta respiration. Nous pourrions donc dire que l’embodiment est un état dans lequel toute ton intelligence est vécue comme une unité cohérente en accord avec le monde”

Est-ce que ton approche est en lien avec le tantra ?

Non. Mon travail ne s’inscrit pas dans ce courant, même si certaines pratiques peuvent être similaires.

Le néo-tantra (tantra pratiqué en Occident) n’est pas un ensemble homogène. Il regroupe un ensemble de propositions diverses; chacun-e à sa façon de le vivre, le partager… avec des codes éthiques variables, définis ou non.

Mon accompagnement se base sur l’approche somatique, le consentement, l’éducation sexuelle et sensuelle, une prise en compte des traumas, le bodywork, le coaching. Tu ne trouveras pas toujours (rarement ?) tous ces ingrédients dans les stages/pratiques de tantra. Je m’inscris dans la tradition des « Somatic Sex Educators & Coaches » . Mon code éthique est transparent, accessible ici.

Es-tu sexologue / sexothérapeute ?

Non.

Le titre de « sexologue » est un diplôme universitaire. C’est une formation accessible aux soignant-e-s (médecins, infirmier-e-s, sages-femmes, kinés, etc.). En général, les sexologues ont une approche plus médicale, avec recours éventuellement à la prescriptions de traitements.

Le terme de « sexothérapeute » n’est pas réglementé. Il regroupe un ensemble de praticien-ne-s qui abordent les questions de sexualité avec une approche plus « psychologique ». J’ai certaines mes pratiques et approches communes avec certain-e-s sexothérapeutes.

Est-ce que tu travailles avec la sexualité sacrée, les masculin/féminin sacrés ?

Je préfère utiliser d’autres mots.

Ce que je ressens : si j’utilise le mot « sacré » pour certaines pratiques, je sous-entends que d’autres pratiques ne le sont pas; qu’elles sont profanes.

Dans ma vie et mon travail, je cherche plutôt à voir et vivre le sacré et le profane en toute chose. Je crains qu’en utilisant le terme de sexualité sacrée et masculin/féminins sacrés, on nourrisse une dualité du « bien » vs. le « mal ».

De plus, j’évite d’utiliser les mots « masculin » et « féminin » pour décrire des comportements, des sensations, des façons de faire, ou autres. Ces mots me semblent trop connotés, trop genrés, trop porteurs de l’héritage de notre société patriarcal. Je préfère développer mon propos, être créatif et trouver d’autres mots qui précisent ce que je souhaite exprimer.

Je crois en la force et la nécessité des rituels, qui peuvent soutenir le quotidien et des passages de vie.

Qu'en est-il de la spiritualité dans tes propositions ?

Mes propositions sont ouvertes à toutes et tous, qu’elle que soit sa spiritualité ou vision du monde. Je suis vigilant à proposer des espaces inclusifs.

En même temps, mes propositions -en particulier les rituels – sont colorées par ce que je suis, et donc par ma spiritualité.  Je considère que j’ai une spiritualité de la nature. Je me sens relié à la terre, au ciel, aux saisons, aux éléments, au soleil, à la lune et ses cycles, aux rivières…

Mon chemin m’a amené à rencontrer des traditions spirituelles diverses, qui m’inspirent toutes : orientales (notamment le yoga, la médiation vipassana), chamaniques (notamment les huttes de sudation, la quête de vision, le travail avec les plantes-médecine), le catholicisme – par mon éducation, ou encore certaines pratiques nouvelles (notamment la psychomagie de Jodorowsky, la Biodanza…).

Plaisir, sensualité, sexualité... qu'entends-tu avec ces mots ?

Le plaisir vient de nos profondeurs, de notre motivation pour vivre, de notre élan naturel de vie. La recherche du plaisir est inhérente à l’être humain. Elle est possible dans petis actes quotidiens comme prendre un bain, déguster un fruit, parler avec un être cher… ou dans des gestes simples comme une sourire, un regard, une caresse. La recherche du plaisir commence par nous-mêmes, avant de se partager avec l’autre.

La sensualité, c’est être réceptif à ses sens, ses sensations corporelles… ce qui est bon pour soi.

La sexualité englobe la totalité de l’être et mobilise tout notre organisme.

Mon travail t’accompagne à retrouver les chemins de ton plaisir, en te reliant intimement aux sensations de ton corps

Thomas Rocourt

Coaching somatique
- plaisir, sensualité, sexualité -

Grenoble

07 68 81 13 68

contact@thomasrocourt.com